IMG_20180508_110533

Renouvèlement des organes statutaires du CNPB : le processus présenté aux hommes de médias

En marge à l’installation des membres du comité de relecture de ses textes intervenue le mardi 8 mai 2018, le Conseil National du Patronat Burkinabé a tenu un point de presse avec les hommes de médias. Cette rencontre animée par le Secrétaire a l’information, porte-parole du Bureau du CNPB, entouré pour la circonstance de Docteur YAMEOGO Jean Baptiste et Monsieur MILLOGO Hubert, respectivement Président et vice-président du comité de relecture de textes du CNPB et de la Secrétaire générale du CNPB Madame YAMEOGO Philomène, visait à présenter le processus devant conduire vers l’assemblée générale élective qui consacrera le renouvellement des organes du CNPB.

En effet, l’Assemblée générale tenue le 31 janvier 2018 a adopté une résolution qui proroge exceptionnellement le mandat du Bureau sortant pour une période de six (06) mois avec pour mission à lui confiée de procéder à la relecture des textes régissant le CNPB (statuts, règlement intérieur) et d’organiser ultérieurement le renouvèlement des instances.

Dans la déclaration liminaire prononcée par Monsieur TOGUYENI, celui-ci a indiqué que le Bureau du CNPB avec l’appui du secrétariat général a réalisé un certain nombre d’activités entrant dans le cadre de la relecture des textes au titre desquelles :
– L’élaboration des Termes de Référence (TDR) pour la relecture des textes ;
– Une recherche documentaire des textes statutaires d’organisations similaires. Il s’agit notamment des textes de patronats de pays amis et d’organisations syndicales de travailleurs ;
– Parallèlement à cette recherche documentaire, les textes actuels ont été transmis aux membres du CNPB auxquelles il a été demandé de formuler des propositions de réformes à prendre en compte dans les nouveaux textes devant régir leur organisation.
– La mise en place d’un comité de relecture ;
– L’élaboration d’un projet de statuts et règlement intérieur qui servira de base aux travaux du comité de relecture.
– L’installation des membres du comité de relecture des textes.

Présentant, le comité de relecture des textes du CNPB, il a indiqué qu’il est présidé par le Président du comité statutaire du CNPB. Il dispose d’un vice-président, d’un modérateur, de deux rapporteurs, de 20 membres issus des organisations professionnelles adhérentes et 2 personnes ressources provenant du ministère en charge du commerce et du ministère en charge de l’administration territoriale.

Après leur installation, les membres du comité de relecture sur la base du document de diagnostic des textes actuels, des projets de textes élaborés par le secrétariat et de l’importante revue documentaire, proposeront de nouveaux textes adaptés au contexte et défis actuels avec des dispositions plus affinées sur l’organisation, le fonctionnement du CNPB, ainsi que le processus de renouvellement des instances.

Les textes qui seront issus des travaux du comité de relecture seront soumis à validation au cours d’un atelier qui regroupera l’ensemble des membres du CNPB avant d’être transmis pour adoption en Assemblée générale extraordinaire au plus tard le 29 juin 2018, a-t-il précisé.

A l’issue de ce processus, un comité électoral sera mis en place pour piloter l’organisation pratique des élections, à laquelle seront conviés tous les membres du CNPB à jour de leur cotisation.

Le porte-parole du Bureau du CNPB s’est voulu rassurant sur le caractère participatif et inclusif du processus de relectures des textes du CNPB.

Aussi, il a regretté le comportement de certaines structures de commerçants non membres du CNPB qui prétendent soutenir la candidature de telle ou telle personne et appellent même à une ingérence de tierces personnes dans le choix du président du CNPB. Et de rappeler que la seule façon pour elles de contribuer à l’animation du CNPB et participer aux organes de gouvernance de l’organisation c’est d’être d’abord Membre. Aussi, il a invité tous ceux qui ont de la prétention pour la présidence du CNPB à tempérer les ardeurs de leurs partisans car dira-t-il, nous ne sommes pas encore dans le processus électif.

Les membres du comité de relecture ont dix jours pour proposer les nouveaux textes de l’organisation en phase avec l’évolution du contexte socioéconomique, permettant d’améliorer l’organisation, le fonctionnement du CNPB et d’organiser des élections libres, transparentes et consensuelles afin de préserver les acquis de l’organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *