equipe projet talent africain a l'international au conseil national du patronat burkinabe cnpb

Talent Africain à l’International : Une équipe du projet reçue au CNPB

Une équipe du projet Talent Africain à l’International (TAI), conduite par M. Robert AKINDE, Secrétaire Permanent du Réseau des Organismes de Promotion du Commerce des Etats-membres de l’UEMOA (ROPC-UEMOA) a été reçue le mercredi 20 mars 2019 au Conseil National du Patronat Burkinabè. Les hôtes sont venus présenter leur projet au Patronat et solliciter son implication pour une mise en œuvre réussie. 

Talent Africain à l’International est un projet de volontariat qui vise à faciliter l’insertion professionnelle des jeunes en leur offrant une première expérience de travail à l’international. Il accompagne le développement des entreprises à l’international en mettant à leur disposition des jeunes cadres. Il consistera à placer durant 2 ans dans une entreprise de l’espace UEMOA, des jeunes diplômés ayant une expertise, afin qu’ils renforcent leurs capacités tout en œuvrant au développement de ladite entreprise sur de nouveaux marchés. Concrètement, les entreprises choisiront 10 talents sur une plateforme prévue à cet effet où les jeunes enverront leurs CV. A noter qu’une entreprise peut tout aussi envoyer le CV d’un jeune employé pour renforcer ses capacités. Les volontaires bénéficieront d’une allocation d’au moins 600 euros/mois, soit environ 393 000 F CFA, pendant la période du volontariat. Au regard de la nécessaire implication du secteur privé dans la réussite de ce projet, M. AKINDE demande l’accompagnement du CNPB pour que les entreprises s’approprient l’initiative.

conseil national du patronat burkinabe recoit projet talent africain a l'etranger
Talent Africain à l’International va débuter avec 4 pays pilotes, à savoir le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Burkina. Dans les deux premiers pays, la mise en œuvre est prévue pour juin de cette année et dans les deux autres, l’année prochaine.
Le projet Talent Africain à l’International s’inspire du projet français Volontariat International en Entreprise (VIE) mais, rassure M. Michel GELENINE, chargé de mission à Business France, « ce n’est pas du copié-collé. On essaie de voir si le « VIE » peut être reproduit avec les modifications et adaptations nécessaires, en prenant en compte le contexte UEMOA ». Les questions principales qui se posent résident entre autres dans la pertinence du projet ou non pour les pays ciblés et le coût à supporter. En effet, il est prévu que 2/3 des coûts soient pris en charge par les entreprises et le 1/3 tiers restant par l’Etat et éventuellement des donateurs.

Le Secrétaire chargé de l’Education, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle du CNPB, M. Issa COMPAORE, qui a reçu la délégation a apprécié l’initiative, qui rentre dans la vision du CNPB. « Nous avons le souci d’aider l’Etat à réduire le chômage par le développement des affaires », rappelle-t-il. Dans ce sens, il a traduit la disponibilité du CNPB à impliquer ses membres. En outre, M. COMPAORE et ses collègues ont exposé leurs inquiétudes et formulé des propositions pour une meilleure contextualisation du projet.
Du reste, un comité de pilotage a été mis en place et a déjà fait une réunion. Il est à pied d’œuvre pour que Talent Africain à l’International voie le jour au Burkina, et produise les fruits escomptés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *