Formation professionnelle duale : Les partenaires du PAFPA Dual renforcent leurs capacités

    La mercredi 25 septembre 2019, le PAFPA Dual a organisé au profit de ses partenaires, un atelier de formation de partage d’expériences et d’informations sur la formation professionnelle duale.

    L’atelier de formation a réuni les centres publics et privés de formation, l’administration publique, les entreprises, le Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB), l’équipe du PAFPA et de la Coopération suisse. La formation s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement du Backstopping international mobilisé par la Coopération suisse en vue d’appuyer entre autres le rôle du secteur privé représenté par le CNPB dans le développement de l’ingénierie de la formation professionnelle duale adaptée, en partenariat avec les structures publiques et d’organisations socio-professionnelles. Le backstopping international est constitué du consortium Helvetas – IFFP, Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle.

    Une vue d’ensemble de la séance de travail

    Pour Madame Jenna Randriamboavonjy, représentant le Consortium, la formation vise les objectifs suivants :

    • Développer le niveau de compréhension et d’appropriation du système dual ;
    • Identifier les besoins en matière de formation et d’insertion professionnelles.

    Dans son discours, la Coordonnatrice du PAFPA, Madame Salamata Ouédraogo, a salué la présence des participants à cet atelier de formation. Ladite formation s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités du PAFPA et de ses partenaires sur la formation professionnelle duale. Elle a invité les participants à être assidus pour mieux comprendre les concepts liés à la formation duale.

    Pour le Directeur suppléant de la Coopération suisse, Monsieur Jean Michel Limat, l’enjeu du PAFPA est de fédérer les acteurs autour de la formation professionnelle et de capitaliser toutes les expériences en matière de formation professionnelle. C’est donc une opportunité avec le Patronat Burkinabè, de porter le Programme. Il a souligné que l’action de la Suisse va se poursuivre après les 4 ans du PAFPA.

    Le Secrétaire Chargé de l’emploi, de l’éducation et de la formation professionnelle du CNPB, Monsieur Issa Compaoré, a, dans son adresse remercié la Coopération suisse de la confiance placée au Patronat pour la qualification des jeunes et des femmes. Ce programme est originel car il place l’entreprise au cœur de la formation des jeunes qu’elle-même emploiera. La mission d’appui ponctuelle est une bonne chose par ce qu’elle permet de renforcer les capacités des acteurs, ce qui contribuera à l’atteinte des résultats du Programme. Il a félicité le backstopping pour l’appui et souhaité une bonne session de formation.

    L’atelier de travail a pris fin avec une photo de famille

    La formation animée par madame Jenna Randriamboavonjya permis de comprendre la dimension de la formation professionnelle duale et du rôle du secteur privé. Il s’est agi aussi de proposer des thématiques d’accompagnement pour les prochaines missions du backstopping. La formation professionnelle duale nécessite selon elle : « un cadre institutionnel et organisationnel avec un système comprenant un lieu de formation école-entreprise et un minimum de temps d’apprentissage de 50% sur le terrain. Dans un tel système, le secteur privé joue un rôle de premier plan par le développement des compétences opérationnelles, la mise à disposition des places de formation et de recrutement des apprentis, l’organisation des cours inter-entreprises, la définition des contenus des plans de formation et l’évaluation des compétences et des procédures de qualification ».