PAFPA : Cérémonie de lancement du processus d’élaboration de 4 référentiels de formation

    Le vendredi 29 novembre 2019, PAFPA Dual, Programme d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage a lancé au centre télé-vie-Deo de Ouagadougou, le processus d’élaboration de 4 référentiels de formation.

    Le PAFPA Dual vise à contribuer à la création d’emplois et de revenus durables assurant l’épanouissement, la sécurité financière et l’expression citoyenne des jeunes hommes et des femmes grâce à des formations qualifiantes leur permettant de disposer de connaissances et de compétences. Et pour permettre de disposer de ces connaissances et compétences, le PAFPA Dual a prévu en 2019, l’élaboration de quatre (04) référentiels de formation des métiers de  producteur de légumineuse, de maraicher, de Pisciculteur et de Carrossier-tôlier en vue de leur formalisation.

    Le discours de lancement du Président du Patronat Burkinabè, Monsieur Appolinaire Compaoré a été prononcé par le Docteur Issa Compaoré par ailleurs Secrétaire Chargé de l’emploi, de l’éducation et de la formation professionnelle du Bureau du CNPB. Il avait à ses côtés le Coordonnateur par intérim du PAFPA, M. Jean Marie Bado et du représentant du Directeur Général de la formation professionnelle, Herman Compaoré.

    Le Coordonnateur par intérim du PAFPA, M. Jean Marie Bado a souhaité la bienvenue aux participants et les a remerciés pour leur disponibilité. Il s’est réjoui du démarrage de ce processus qui va durer 75 jours. Il  les a exhortés à avoir des débats francs, courtois et constructifs afin que leurs contributions et suggestions permettent d’atteindre les résultats escomptés.

    Pour Monsieur Herman Compaoré, représentant le Directeur Général de la formation professionnelle, l’acquisition d’une bonne formation passe par une disponibilité  des supports et programmes de formation de qualité. Depuis 2011, le Ministère de la jeunesse s’est engagé dans l’élaboration des référentiels dans divers métiers avec environ près d’une centaine de référentiels déjà élaborés. Avec l’apparition de nouveaux créneaux porteurs, le développement des compétences dans divers métiers s’impose. L’élaboration de référentiels de formation de 4 métiers des secteurs Agro-sylvo pastoral et émergents par le PAFPA s’inscrit dans les actions prioritaires du Ministère. C’est pourquoi, il a  réitéré la profonde gratitude et la reconnaissance du Ministère au Patronat Burkinabè à travers le PAFPA Dual qui ne ménage aucun effort pour son action en faveur du développement des compétences des jeunes.

    Dans son discours de lancement, le Docteur Issa Compaoré a indiqué que le PAFPA Dual présente les choix opérés parmi l’ensemble des voies et moyens nécessaires à la qualification des ressources humaines dans plusieurs secteurs potentiels et prioritaires. Pour y parvenir, le Programme a  retenu en 2019, la référentialisation de quatre métiers pour soutenir le développement de l’économie en général  et l’économie informelle en particulier.

    Selon lui, la  reférentialisation d’un métier est un processus et une démarche d’élaboration des contenus de formation. Au terme du processus, il s’agira de mettre à la disposition des acteurs de la formation les moyens de conduire les apprentissages de qualité fondés sur la demande économique et sociale, d’évaluer et de certifier les apprenants dans les secteurs de l’économie jugés porteurs de richesses et d’emplois. Il a  salué  la participation effective des différents professionnels et experts représentant leurs différentes corporations à ce processus. Les résultats auxquels ils parviendront  à l’issue de l’analyse de la situation de travail seront le fondement  pour la définition consensuelle des normes et des modalités de formation mais aussi de certification dans lesdits métiers, ouvrant ainsi la voix à la qualification de nombreux travailleurs desdits métiers a-t-il laissé entendre.

    Il a saisi cette occasion pour remercier le Ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’entrepreneuriat des Jeunes pour  ses multiples efforts pour la qualification des ressources humaines qui animent les entreprises dans le secteur privé. Cet engagement a-t-il dit, s’est traduit par la signature d’un protocole d’accord signé entre le Ministère et le Patronat dans le cadre de la mise en œuvre du PAFPA et récemment par l’arrêté de création du Programme. Pour lui, cela oblige les parties à resserrer leurs rangs pour soutenir la jeunesse, vecteur du changement structurel de notre économie nationale dominée par une économie informelle.

    En outre, Docteur Issa COMPAORE a, au nom du Président du CNPB, remercié la Suisse pour la confiance qu’elle a placée au Patronat qui s’est engagé à soutenir le Ministère de la Jeunesse dans la lutte contre le chômage à travers la mise en œuvre de cet ambitieux programme porteur de résultats concrets en terme de création d’emplois pour les jeunes et les femmes.

    Une quarantaine d’experts composés de professionnels des métiers concernés, d’experts de l’ingénierie de la formation et du Ministère en charge de la formation professionnelle mobilisés par le Cabinet EDRIC participent à la première étape de ce processus d’élaboration de référentiels qui est l’Analyse de la Situation de Travail (AST).

    Le Cabinet Espace de Développement des Ressources didactiques Ingénierie des Compétences (EDRIC) Sarl a été recruté pour l’élaboration des présents référentiels à l’issue d’un processus d’appel à concurrence.