Formation professionnelle duale : Les acteurs se concertent autour d’un document d’orientation et d’apprentissage

    Ce mardi 06 avril 2021 à Koudougou,s’est ouvert l’atelier de finalisation du projet de document cadre d’orientation pour la mise œuvre de la formation professionnelle par apprentissage de type dual adaptée au Burkina Faso.L’atelier est facilité par un consortium de Backstopping international IFFP/Helvetas qui appuie le programme.

    Le mot de bienvenue de la session a été introduit par le Coordonnateur du PAFPA Dual, Jean Marie BADO qui a rappelé que le processus d’élaboration du projet de document a commencé depuis décembre 2020 et qu’il est nécessaire que ledit document soit finalisé afin de disposer d’un document de base pour la mise en œuvre du concept dual de la formation professionnelle.
    Monsieur Moumouni SALOUKA , Directeur Général de la Formation Professionnelle, président de la commission du groupe de travail a rappelé le contexte de mise en œuvre de l’APOSE et indiqué que toute initiative qui touche la formation professionnelle lui est tellement sensible qu’il ne peut rester en marge. Plus encore, en tant que président de la commission chargée de proposer le document du concept Dual du PAFPA, il ne peut qu’accompagner cette initiative du Patronat Burkinabé dans la mise en œuvre du PAFPA Dual. 

    Le superviseur du groupe de travail, Issa COMPAORE a réitéré ses remerciements à tous pour le travail déjà abattu. Le document finalisé sera partagé avec les différents acteurs pour toutes fins utiles. Il a ajouté que la mise en œuvre du PAFPA doit rester dans le principe de soutenabilité budgétaire entre acteurs Etat, Coopération Suisse, Patronat. Terminant son propos, Issa Compaoré a indiqué qu’il faut arriver à démystifier la formation professionnelle en la rendant accessible à tous.
    Pour introduire les travaux, le Backstoppeur, François NIADA du consortium IFFP/Helvetas a souligné que les enfants doivent être orientés à leur jeune âge en les préparant à une préprofessionnalisation. Ainsi a-t-il souhaité la mise en place d’outils pour accompagner l’opérationnalisation de la formation professionnelle duale.

    Durant 4 jours, le groupe de travail regroupant les services techniques de l’Etat, les centres de formation, les chambres consulaires, le Patronat et la Coopération suisse vont réfléchir autour des préoccupations suivantes :

    • analyse des rôles et responsabilités des acteurs de la formation ;
    • les compétences nécessaires aux entreprises de formation dans la conduite de la formation professionnelle de type dual ;
    • L’analyse des forces, des limites et des potentiels, de référentiels en vigueur ;
    • Les stratégies d’accélération et d’innovation des processus de formation.